header image

Pour le Téléthon 2010 , les 3èmes du collège se sont mobilisés. Affiches sur diverses maladies génétiques, clip vidéos, chronique radio sur Zénith FM, un programme étoffée cette année 2010.

Dans le cadre du programme des sciences de la vie 3ème, les élèves ont recherché les informations nécessaires pour présenter la maladie de leur choix. Dans un second temps, la conception de l’affiche s’est déroulée en technologie à l’aide d’un logiciel spécifique.




Rendez-vous au CDI le jeudi 9 décembre 2010 à 13h00 pour la remise des prix.




012

dscn1880

telethon-2010-ouest-france

La chronique radio des 3èmes sur Zénith FM


On en parle :

ouest-france-telethon-20101

journal-de-vitre-telethon-2010

ouest-france-telethon-20102

Félicitations pour votre mobilisation !

Le journal municipal d’information « Argentré infos »

argentre-du-plessis-infos1

article-journal-ville-argentre-du-plessis-svt


Voir les mobilisations des années précédentes : Téléthon 2008 / Téléthon 2007

Des astronomes européens ont découvert la première exoplanète originaire d’une autre galaxie que la nôtre, en orbite autour d’une étoile lointaine en fin de vie, selon leurs travaux publiés jeudi aux Etats-Unis.

Cette planète exo-galactique baptisée HIP 13044 b a une masse une fois et demi plus grande que celle de Jupiter, la plus grosse planète du système solaire. Elle tourne autour de l’étoile HIP 13044 qui se trouve à 2.200 années lumière (une année-lumière équivaut à 9.460 milliards de km) de la Terre, dans la constellation australe du Fourneau.

hip-13044
© ESO

Cette étoile faisait partie à l’origine d’un groupe stellaire qui appartenait à une galaxie naine dévorée par la Voie Lactée, lors d’un acte de cannibalisme galactique, il y a six à neuf milliards d’années. (Plus d’infos)

Des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS viennent d’identifier des régulateurs contrôlant l’un des processus essentiels du développement embryonnaire chez les femelles mammifères: la mise sous silence des gènes de l’un des deux chromosomes sexuels. Ces mêmes régulateurs sont également impliqués dans le maintien de la capacité des cellules souches embryonnaires à donner naissance aux différents tissus de notre organisme, comme la peau, les ongles ou le foie.

Ces régulateurs sont également capables de « reprogrammer » le génome des cellules matures pour leur faire perdre leur spécialisation, et retourner à l’état de cellules souches. Ces travaux contribuent ainsi à mieux comprendre ces mécanismes fondamentaux, ce qui sera indispensable pour espérer maîtriser le devenir des cellules souches et développer des nouvelles stratégies thérapeutiques. Plus d’infos

Félicitations pour vos travaux !

043

034

Je veux voir le cahier des 4èmes !

Entre 2000 et 2009, le nombre de diabétiques traités est passé de 1,6 à 2,9 millions, soit une fréquence du diabète progressant de 2,6% à 4,4% en France.

En revanche « le taux de mortalité du diabète a baissé d’environ 10% entre la période 2001-2006 et l’année 2009 », note le BEH, qui souligne les progrès dans la prise en charge des facteurs de risques cardio-vasculaires (hypertension, cholestérol…) chez les diabétiques.

Les disparités géographiques continuent à s’accroître, relèvent les auteurs. Ils plaident pour des solutions à cette épidémie comme la stabilisation du surpoids et de l’obésité, le maintien d’un niveau d’activité physique raisonnable, mais suggèrent aussi d’engager des politiques adaptées aux populations à risque, notamment pour les plus de 60 ans et dans les zones géographiques les plus concernées.

Par ailleurs, le nombre de diabétiques non traités par médicament mais seulement par un régime représenterait 0,4% de la population, d’après le BEH. Entre 2000 et 2009, les facteurs de risque cardiovasculaire sont plus souvent traités par médicament avec des antihypertenseurs (+7,4 points), statines anti-cholestérol (+27,7 points) et anti-caillots sanguins appelés « antiagrégants plaquettaires » (+9,6 points). La journée mondiale du diabète aura lieu le 14 novembre.

« Comment le cœur, les ailes ou les fleurs prennent-ils leurs formes ? » s’interroge le professeur Enrico Coen du Centre John Innes. « Contrairement à des choses comme les téléphones mobiles ou les voitures, il n’y a pas de main extérieure ou de machine qui guident la formation de ces structures biologiques. Nous cherchons à comprendre les signaux de base génétique et chimique qu’utilise la nature pour les fabriquer. »

Les scientifiques ont commencé à répondre à cette question, en utilisant la fleur de muflier comme sujet pratique. Dans la fleur de muflier, deux pétales supérieurs et trois pétales inférieurs se réunissent pour former un tube avec une charnière. Quand une abeille se pose sur les pétales inférieurs, la charnière déclenche l’ouverture la fleur, permettant l’accès au nectar et de pollen.

La forme des pétales est sous la dépendance de quatre gènes, mais leur rôle précis était encore inconnu. En les manipulant, par activation/désactivation, les chercheurs ont obtenu des indications quant à la façon dont les gènes contrôlent la forme générale. Ils ont ensuite utilisé des modèles informatiques pour montrer comment la fleur pourrait être générée par l’application de certaines règles de base de croissance.plus d’infos



Simulation de la croissance d'une fleur de muflier
envoyé par sciencesetavenir. – Vidéos des dernières découvertes technologiques.

Félicitations pour vos travaux !

svt-2010

rtg

illustrations-svt-4eme

illustrations sciences de la vie et de la terre 4ème

grenouille

D’autres réussites en SVT

Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2020
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.