header image

Retrouvez les sujets et les informations portant sur les TPE 2016 / 2017 en 1ère S

Groupe 1 « les maladies orphelines »

Groupe 2 « l’énergie nucléaire »

Groupe 3 « l’impact de l’homme sur les océans »

Groupe 4 « l »hypnose »

Groupe 5 « les exoplanètes »

Groupe 6 « le coma »

Groupe 7 « les greffes d’organe »

Groupe 8 « l’euthanasie »

Groupe 9 « la matière noire »

Groupe 10 « la réalité virtuelle et le médical »

Groupe 11 « le corps face aux températures extrêmes »

Groupe 12 « les questions éthiques en génétique »


Présentation des TPE sur Eduscol

tpe-2016-2017-themes

Thèmes communs aux trois séries

L’aléatoire, l’insolite, le prévisible
Ethique et responsabilité
Individuel et collectif

Série S

Structures
La mesure
Matière et forme

Qu’est-ce qu’une problématique ?


Fiche en ligne

Bulletin d’activité du dimanche 11 Septembre 2016 d’après www.ipgp.fr

Après un mois d’accalmie, la sismicité a reprise le 10 septembre avec plusieurs dizaines de séismes. Le 11 septembre, à 7:35 (heure locale), une crise sismique a débutée (plusieurs séismes par minute) et fut suivie à 8:41 d’un trémor volcanique, synonyme de l’arrivée du magma en surface et du début de l’éruption.

eruption11sept2016

Suivre en direct l’éruption

La crise sismique débutée à 7:45 fut accompagnée de déformation de l’édifice volcanique confirmant l’injection du magma vers la surface. Une augmentation des émissions de SO2 dans les fumerolles du sommet a été observée le 10 septembre.

Les signaux précurseurs de cette éruption ont été faibles. Ceci est à mettre en relation avec les signaux (inflation notamment) de Juin et fin Juillet. Sur ces deux périodes une inflation du volcan et une sismicité avaient été enregistrées, signifiant l’arrivée de magma dans la chambre magmatique superficielle. Ces signaux n’avaient pas été suivi d’éruption mais montraient que le magma s’était déjà accumulé dans la chambre magmatique superficielle, expliquant la rapidité de la survenance de cette éruption côté précurseurs. La suite.

Cours de SVT sur le volcanisme

RDV au stand C11bis – le café est offert



Le salon de l’éducation se tiendra à Paris les 16, 17 et 18 novembre 2016 prochain à Paris, porte de Versailles. Un programme très riche est proposé aux professionnels du secteur. Pour la 4ème année consécutive, VivelesSVT est partenaire du salon de l’Education.

salon-de-leducation-2016-educatec-educatice-paris-vive-les-svt

Site officiel du salon de l’Education


Télécharger le programme du salon de l’Education

Liste des exposants 2016

« Le Mercredi 16 novembre 2016, organisation d’une journée d’action collective des acteurs de la communauté éducative présentant des solutions pédagogiques innovantes en matière de numérique éducatif,

Le Jeudi 17 novembre 2016, organisation d’une conférence de consensus sur le numérique éducatif, au regard des travaux de dissensus préalablement réalisés,

Le Vendredi 18 novembre 2016, organisation d’une journée de mobilisation de tous les acteurs de la communauté éducative sur l’Avenir de notre système éducatif en ouverture des échéances électorales à venir au printemps 2017. »


Salon de l'éducation

Salon de l’Education 2015
Salon de l’Education 2014
Salon de l’Education 2013


Rappel du collège : communication nerveuse, neurone, perturbation du système nerveux

système-nerveux-svt-4ème

schéma-bilan-système-nerveux


Chapitre 1 : Le rôle de l’oeil


Que voyez-vous ?

Illusion d'optique 1ère S SVT (1) Illusion d'optique 1ère S SVT (2)

L’œil dans le règne animal

oeil dans le règne animal


Introduction

L’œil est un organe des sens. L’œil transmet une information au cerveau. L’œil est sensible aux stimulations lumineuses : il capte les rayons lumineux de notre environnement.

Vidéo 1 à visionner + questionnaire 1 en ligne



Problème : qu’est-ce qu’un œil ? Comment capte-t-il la lumière ?


I – L’œil est un organe des sens spécialisé dans la vision


A / Organisation d’un oeil



p.292

schéma d'un oeil à légender 1ère S

Structures externes de l’œil

– Les sourcils qui protégent l’œil de la lumière et des gouttes de sueurs coulant du front.

– Les paupières mobiles dont le clignement réflexe (toutes les 3 à 7 secondes) protège l’œil des corps étrangers et prévient la dessiccation car ainsi les sécrétions (huile, mucus, larmes) se répandent sur la surface du globe oculaire ; le bord libre des paupières porte des cils qui lors de tout contact avec un objet ou un souffle d’air déclenchent le clignement ; des glandes produisant une sécrétion huileuse lubrifiante sont associées aux paupières.

– La conjonctive qui tapisse les paupières et le blanc de l’œil produit un mucus lubrifiant.

– La glande lacrymale située à l’intérieur de l’orbite, au-dessus du bord externe de l’œil qui libère une solution saline, les larmes qui sont
répandues sur la surface du globe oculaire grâce aux clignements ; contenant du mucus, des anticorps et une enzyme antibactérienne, elles protègent, nettoient, humectent et lubrifient la surface de l’œil.

Source Académie en ligne


TP dissection d’un œil de veau

– protocole
– compte-rendu par binôme à rendre
– photographie légendée de l’œil à transmettre par email

Comparaison de la dissection d’un œil congelé et d’un œil formolé : accéder en ligne

coupe verticale oeil mammifère




oeil bioenflash schéma 1ère S


Bilan :
l’œil humain est limité par trois enveloppes emboîtées : la sclérotique, la choroïde, et la rétine qui se prolonge par le nerf optique. Il comprend des milieux transparents qui sont traversés par les rayons lumineux avant d’atteindre le fond de l’œil : cornée, humeur aqueuse, cristallin,humeur vitrée.


Les milieux transparents de l’œil permettent le passage de la lumière tout en déviant sa trajectoire. On dit que ces milieux réfractent les rayons lumineux.


Vidéo 2 à visionner + questionnaire 2 en ligne




B/ Le rôle du cristallin



p.293

Bilan : le cristallin fait partie des systèmes transparents de l’œil humain. On trouve successivement, la cornée, l’humeur aqueuse, le cristallin et l’humeur vitrée. C’est une lentille « biconvexe » qui assure une convergence des rayons lumineux sur la rétine.
Le cristallin est aussi responsable de l’accommodation, c’est à dire la vision nette des objets plus ou moins proches. Il est capable en se déformant de modifier la vergence ce qui assure la netteté des images rétiniennes.



Observations de cellules du cristallin au microscope



cristallin SVT oeil vision cellules



accomodation svt vision 1ère



Plus d’informations sur le cristallin

C/ Des anomalies de la vision


anomalie de la vision SVT 1ère S



Dans le cours : définir et expliquer la myopie, l’hypermétropie et la presbytie.


myopie-et-hypermetropie-svt-retine-cristallin-1ere-s





Cours en ligne ici


II – La rétine et le rôle des photorécepteurs


A/ Structure de la rétine


TP observation microscopique de la rétine


– Réaliser une photographie d’une coupe de rétine de grenouille à légender à l’aide de l’ordinateur.

– Légender le document « structure interne de la rétine »

– Réaliser un schéma d’un cône et d’un bâtonnet sur une feuille blanche au crayon à papier

organisation-structurale-de-la-retine-svt-1ere-s-oeil

Accès à l’espace SVT de Rennes


retine-organisation-cellules-batonnets-cones-photorecepteurs

Bilan : la rétine est un tissu nerveux composé de différentes couches : les neurones ganglionnaires, les neurones bipolaires et les cellules photoréceptrices. On distingue deux types de cellules photosensibles : les cônes et les bâtonnets.
La rétine compte 130 millions de cellules photoréceptrices dont 95 % de bâtonnets et 5% de cônes.
Les photorécepteurs sont connectés aux neurones bipolaires eux mêmes connectés aux neurones ganglionnaires. Ces derniers sont reliés au nerf optique. Les photorécepteurs contiennent un pigment photosensible.





rétine animation cellules vision 1ère SVT


B/ Rôle des photorécepteurs



– Travail sur le champ visuel –> animation
– Doc 3 et 4 p.295
– Support papier


Détermination du champ visuel


champ-visuel-des-couleurs-svt-1ere-s-vision-oeil




Le champ visuel représente la zone totale dans laquelle la perception visuelle est possible quand la personne regarde devant elle. Ici on remarque que la rétine n’est pas sensible à toutes les couleurs de la même façon. Plus d’infos sur ce TP. Merci Chloé !

– émettre une hypothèse
– exploitation des documents fournis + livre SVT


repartition-cones-batonnets-svt-1ere-s-oeil-retine


Bilan : les bâtonnets sont utilisés pour la vision crépusculaire. Les bâtonnets sont utiles pour distinguer les niveaux de clarté (intensité lumineuse). Les cônes permettent la vision des couleurs. Les bâtonnets sont très nombreux en périphérie de la rétine et presque absents au niveau de la fovéa. Les cônes se trouvent en majorité au niveau de la fovéa.


C/ Les 3 types de cônes


3 type de cônes SVT rétine oeil

Bilan : les cônes sont sensibles à des longueurs d’ondes précises. Ces longueurs d’ondes correspondent aux couleurs fondamentales : vert, bleu et rouge. Ainsi la vision des couleurs est dite trichromatique.


absorption-des-radiations-lumineuses-par-les-photorecepteurs





test-daltonisme-vision-des-couleurs-svt



Qu’est-ce que le daltonisme ?


Enquête à mener sur le cours


III – L’origine de la vision des couleurs



Vidéo 3 à visionner + questionnaire 3 en ligne



TP 3 les opsines chez les primates


A/ Une famille multigénique


Utilisation du logiciel Anagène

comparaison-sequences-opsines-anagene-svt

anagene-opsines-primates-svt

Page du TP


Fiche : savoir utiliser Anagène

famille-multigenique-svt-1ere-s-pigments-retiniens


Bilan : la comparaison des séquences nucléotidiques des opsines révèle de fortes similitudes. Cette similitude n’est pas due au hasard et suggère une origine commune de ces gènes. On parle de gène ancestral.


La famille des gènes des opsines est dite famille multigénique. Pour avoir une famille multigénique, il faut une duplication du gène ancestral, puis une transposition sur un autre chromosome. Au cours du temps, ces gènes subissent plus ou moins de mutations. On obtient au final des gènes différents qui forment une famille multigénique.



B/ Liens de parenté entre les primates


arbre-de-parente-entre-primate


Bilan : la comparaison des gènes de différents vertébrés codant les opsines montre de fortes similitudes entre les séquences. Ces similarités permettent de confirmer l’appartenance de l’homme au groupe des primates.


Cours de SVT en ligne sur la vision des couleurs




Qu’est-ce qu’une conjonctivite ?


prothese-retinienne-eduscol-svt-1ere-s


DOSSIER FUTURA-SCIENCES SUR LA VISION

dossier-retine-oeil-vision-svt-futur-science


Chapitre 2 : la construction d’une perception visuelle


logiciel-de-revisions-oeil-pierre-perez

Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2020
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.