Mycobacterium smegmatis, une bactérie proche de celle responsable de la tuberculose, a développé une stratégie étonnante qui lui permet de résister à un antibiotique antituberculeux, l’isoniazide. C’est ce qu’ont montré

Partager