header image

Les résultats du suivi GPS publié dans la revue Polar Biology prouvent bien que l’animal qui a été suivi pendant deux mois a passé très exactement 232 heures en mer. Durant cette période, l’ours a parcouru 687 km dans des eaux entre deux et six degrés Celsius.

Pour les chercheurs qui étudiaient les populations d’ours au nord de l’Alaska, cet exploit est la conséquence du réchauffement climatique. Avec la raréfaction de la banquise, les ours doivent nager plus longtemps en été lorsqu’ils sont en période de chasse pour trouver un endroit solide ou mettre la patte.

ours-polaire

source image

Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2020
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.