header image

L’ablation des cellules germinales allonge notablement la durée de vie… du moins chez les vers nématodes. Au cœur des mécanismes en jeu, les lipides et leur métabolisme.

La reproduction et le vieillissement sont deux phénomènes reliés. En 1999, Honor Hsin et Cynthia Kenyon, de l’Université de Californie à San Francisco, avaient montré que la suppression des cellules germinales, à l’origine des gamètes (ovules et spermatozoïdes), allonge la durée de vie des vers nématodes Caenorhabditis elegans de 60 pour cent. Ce lien a également été mis en évidence chez la mouche drosophile. Hugo Aguilaniu, de l’École normale supérieure de Lyon (CNRS-UMR5239, Univ. Lyon Cl. Bernard) et ses collègues en ont précisé les bases moléculaires.

À partir d’animaux dépourvus de cellules germinales, ils ont d’abord recherché ceux dont la durée de vie n’est pas augmentée : l’idée est d’identifier une mutation d’un gène qui, lorsqu’il est intègre, joue un rôle dans l’accroissement de la longévité. Ainsi fut mis en évidence le gène nhr-80. Son importance a été confirmée chez des vers stériles où le gène est surexprimé : l’espérance de vie est 2,5 fois supérieure à celles de nématodes normaux ! Plus d’infos.

Les centaines de chercheurs du consortium modENCODE dévoilent une quantité pharaonique de données sur l’analyse du génome de deux espèces, le nématode (un ver, C. elegans) et la drosophile (une mouche, D. melanogaster). (…)

drosophile-melanogaster-c-elegans

L’intégralité du matériel génétique de ces deux modèles animaux, très utilisés dans cette discipline, a été séquencée respectivement en 1998 et en 2004. Mais on avait encore beaucoup de mal à déchiffrer ce code pour en déduire le fonctionnement des organismes qui l’abrite. En d’autres termes, les scientifiques avaient sous les yeux l’intégralité du plan d’une machine très complexe, mais celui-ci était écrit dans une langue inconnue !

L’utilisation de techniques de pointe a permis à ce groupement international d’identifier un très grand nombre des mécanismes mis en jeu et d’annoter avec précision le génome des deux espèces. Les généticiens du monde entier disposent ainsi d’une première, et rudimentaire, «pierre de Rosette» du génome.Plus d’infos.

modencode

site du projet http://www.modencode.org/

Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2020
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.