header image

L’étude du génome du chien montre que cet animal a acquis, depuis l’invention de l’agriculture, la capacité de digérer l’amidon. Une étude d’Erik Axelsson, de l’Université d’Uppsala, et de ses collègues suédois et américains : ils ont mis en évidence chez le chien un groupe de gènes responsables de la capacité à digérer l’amidon – des gènes absents chez le loup, dont le chien est une forme domestiquée. Cette adaptation résulterait du processus de domestication entamé il y a plus de 30 000 ans.

Étudier les conséquences génétiques de la domestication du loup n’a rien de facile, car le loup et le chien partagent 99,8 pour centf de leur patrimoine génétique. Pour détecter des traces de la sélection opérée par l’homme, les chercheurs ont recherché les gènes hétérozygotes (possédant deux allèles différents) chez le chien et homozygotes (possédant deux allèles identiques) chez le loup, ainsi que, de façon plus générale, toutes les régions du génome clairement différentes chez les deux espèces. Ils ont ensuite cherché à associer les régions jouant des rôles physiologiques complémentaires. Lire la suite.

Un border collie a été capable d’apprendre les noms de 1.022 objets, selon les chercheurs américains qui ont fait travailler ce chien et dont les résultats de l’étude paraissent dans la revue européenne Behavioural Processes. Le chien, appelé Chaser, a subi un entraînement intensif à raison de plusieurs heures par jour pendant trois ans.

Chaser a non seulement été capable de mémoriser les noms de ces 1.022 jouets, comme des balles, frisbees, animaux en peluche, mais aussi de les classer par fonction ou forme, ce que des enfants peuvent faire à environ trois ans, soulignent Alliston Reid et John Pilley, professeurs de psychologie au Wofford College en Caroline du Sud (sud-est), qui ont mené cette expérience. (…)

Selon Alliston Reid, cette recherche est « importante car elle démontre que les chiens, comme les enfants, peuvent acquérir un vocabulaire abondant et comprendre que certains mots représentent des objets individuels et que d’autres correspondent à des catégories d’objets ». D’autres recherches sont nécessaires pour déterminer si les capacités impressionnantes de Chaser sont partagées par d’autres races canines. Plus d’infos.

Les habitants d’une résidence aux Etats-Unis ont proposé d’autoriser les prélèvements d’ADN de leurs chiens respectifs, afin de savoir de qui proviennent les déjections canines qui ne sont pas nettoyées. Cette méthode permettrait de s’adresser directement au propriétaire du chien et de le confronter avec la preuve de son laxisme, pour qu’il nettoie à l’avenir.

Les résidents devront soumettre leurs chiens à un prélèvement buccal de leur ADN. Cette demande très sérieuse mettrait les avancées technologiques et scientifiques au profit des intérêts d’une petite communauté, fait plutôt inédit et insolite.

« Nous payons tout cet argent pour, lorsque nous nous promenons, marcher dans des crottes de chien. » déclare Steve Frans, membre du conseil de l’immeuble et propriétaire d’un chien. « Certains trouvent que c’est amusant, mais je trouve cela plutôt raisonnable. C’est un moyen objectif de dire : « c’est votre crotte de chien, vous en êtes responsable ».

Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2020
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.