header image

De nouvelles observations de macaques confrontés à leur reflet dans un miroir relancent le débat sur la capacité de ces singes à se reconnaître –et au-delà à posséder une conscience de soi.

L’être humain à partir de 18 ou 24 mois, les grands singes comme les chimpanzés et les orangs-outangs, réussissent avec succès le fameux test de la marque conçu par l’Américain Gordon Gallup il y a plus de trente ans. Le principe est simple : l’expérimentateur trace à la peinture une marque sur une partie du corps qu’il est impossible de voir sans un miroir (sur la tête par exemple). Si, face au miroir, le sujet touche la marque sur lui plutôt que sur le reflet, c’est qu’il est conscient qu’il voit son image et non un autre individu.


Le Rhésus macaque face à son image
envoyé par sciencesetavenir. – Vidéos des dernières découvertes scientifiques.

Jusqu’à présent les singes Rhésus (Macaca mulatta) ont globalement échoué à ce test. D’où la surprise de Luis Populin, chercheur à l’Université de Wisconsin-Madison (E-U) lorsqu’une doctorante de son laboratoire lui a indiqué deux macaques qui s’observaient dans le miroir. Populin menait une étude sur l’hyperactivité et avait posé des implants sur le crâne de certains singes. Un miroir étant à leur disposition dans la cage, les macaques touchaient leur implant tout en regardant leur reflet dans le miroir. Plus d’infos

Une structure du cortex préfrontal aide à réfléchir sur ses propres pensées. Une région particulière du cerveau s’avère plus développée chez les personnes montrant une facilité à réfléchir sur eux-mêmes et leurs propres décisions selon une nouvelle étude publiée dans la revue Science. Cet acte d’introspection, ou le fait de « penser sur nos propres pensées », est un élément clé de la conscience humaine bien que les scientifiques aient relevé une grande diversité de la capacité à le faire.

Suite à leur travail, l’équipe de chercheurs dirigée par le Pr. Geraint Rees de l’University College London (UCL) suggère que le volume de matière grise située juste derrière nos yeux, le cortex préfrontal antérieur, est un bon indice de la capacité d’introspection d’une personne. De plus, les chercheurs proposent que la structure de la matière blanche reliée à cette aire soit aussi en rapport avec le processus de l’introspection. Plus d’infos

Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2020
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.