header image

Flottant à la surface de l’eau, une couche sirupeuse de pétrole dépose une pellicule noire sur les roseaux de Pass-a-Loutre. Tout « est presque mort », constate Angelina Freeman, une scientifique venue observer les dégâts de la marée noire dans le delta du Mississippi. Le pétrole échappé du gisement exploité par BP dans le golfe du Mexique a déjà méchamment pénétré dans les marécages de Louisiane.

Les dispersants, déversés à coups de dizaines de milliers de litres dans le golfe du Mexique, sont censés réduire le pétrole en de fines particules biodégradables. Mais des groupes de défense de l’environnement ont exprimé leur inquiétude quant aux dégâts que ces produits pourraient causer sur la faune et la flore.

Autre danger qui guette les marécages: les ouragans. La saison 2010 débute mardi et les météorologues américains ont prédit qu’elle serait particulièrement active.

En attendant de reboucher le puits de pétrole qui fuit au large de la Louisiane, Google maps a imaginé une carte interactive, qui permet de projeter la nappe telle qu’elle se répand dans le Golfe du Mexique sur Paris, Rome ou la ville de votre choix. C’est ici, pour pouvoir dire que nous sommes tous maintenant des pêcheurs de Louisiane.

Pour les garde-côtes américains, le Mississippi est leur « meilleur ami » contre la marée noire: pour repousser le pétrole, les autorités ont détourné le fleuve dans des dizaines de canaux. Mais pêcheurs et écologistes craignent un désastre environnemental. Après avoir parcouru environ 2.350 miles (3.800 km) à travers les Etats-Unis, le « père des eaux », comme les Amérindiens surnommaient le quatrième plus long fleuve du monde, se divise au sud de La Nouvelle-Orléans en une constellation de canaux. Puis se jette dans le golfe du Mexique, juste dans l’alignement de la nappe de pétrole qui menace les côtes de Louisiane.

Et avec un débit qui oscille entre 7.000 et 20.000 m3/s, le fleuve constitue un allier de taille pour les autorités américaines, engagées dans une lutte contre ce qui semble être la pire marée noire de l’histoire des Etats-Unis. « Le fleuve Mississippi est notre meilleur ami », déclare le capitaine des garde-côtes Edwin Stanton.

Les riverains du golfe du Mexique observaient jeudi avec inquiétude les efforts entrepris pour colmater la fuite à l’origine d’une vaste marée noire, et notamment la mise en place d’un « couvercle » géant, alors qu’un premier impact à terre était annoncé.

Pour la première fois, jeudi, les garde-côtes ont annoncé officiellement que le pétrole avait touché terre, sur une île au large de Louisiane.

« Les équipes ont confirmé qu’il y avait du pétrole sur Freemason Island », a indiqué à l’AFP, Connie Terrell, responsable des garde-côtes.

Oui. Même l’or noir qui arrive directement des puits de forage profonds est mélangé avec de l’eau. Le pétrole le plus pur des marées noires, celui qui est écumé à la surface de la mer, n’est qu’une version plus diluée de l’original. Après avoir été séparé de l’eau, les raffineries peuvent le traiter et le rendre utilisable pour les voitures, les chaudières à mazout et les fabricants de pots de lait. Et si le pétrole récupéré est trop salé, ou trop contaminé par de petites particules solides pour être traité par des raffineries ordinaires, il peut toujours être utilisé pour faire marcher les incinérateurs et les fours à briques.

Récupérer du pétrole répandu est assez simple. Un écumoir flottant, allié à un produit chimique qui attire le pétrole, l’aspire de la surface de l’océan, puis une pompe entraîne le liquide collecté, qui est encore composé d’eau (à hauteur de 30% à 50%), dans un réservoir. (Les écumoirs modernes peuvent traiter plus de 2.000 litres par minute).

La gigantesque nappe de pétrole se rapproche dangereusement des côtes de la Louisiane. Google Earth permet de se rendre compte de son immensité.

Les points de comparaison font frémir. La nappe de pétrole qui se dirige vers le sud des Etats-Unis aurait déjà une taille équivalent à celle de la Manche ou encore des régions Rhone-Alpes et PACA réunies. Les autorités américaines font leur possible pour essayer d’endiguer les flots de pétrole qui continuent de se déverser dans la mer à un rythme dantesque. (on parle de 160.000 litres supplémentaires par jour).

La crainte d’une vaste pollution en mer s’intensifiait mardi aux Etats-Unis, les garde-côtes n’excluant pas « une des pires marée noire de l’histoire » si la fuite émanant de la plateforme qui a sombré dans le golfe du Mexique n’était pas colmatée. « Je vais être franche. Les efforts de BP [le groupe pétrolier britannique qui exploitait la plateforme, NDLR] pour colmater les fuites n’ont pas réussi pour le moment », a dit le contre-amiral Mary Landry.

La responsable des garde-côtes de La Nouvelle-Orléans (Louisiane, sud) s’est refusée à comparer l’accident avec celui du pétrolier Exxon Valdez, qui s’était échoué sur les côtes de l’Alaska et avait déversé plus de 40 millions de litres de pétrole sur une distance de 1 300 km. Mais, a-t-elle toutefois assuré, « si nous ne sécurisons pas le puits, oui, ceci constituera une des pires marées noires de l’histoire américaine »


Rechercher sur le site

Bienvenue sur VivelesSVT

Nouveaux programmes des sciences de la vie et de la terre

Nouveau programme Sciences et technologie cm1 cm2 6ème

Nouveau programme SVT cycle 4 en 5ème 4ème 3ème

Lire les derniers articles

Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2017
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.