header image

Présenter le contenu de sa thèse à l’aide d’entrechats et de pas de deux: tel était le défi lancé par une compétition inhabituelle mêlant art et science. Quatre ballets ont été distingués parmi 36. Ils auront le privilège d’être mis en scène par des professionnels.

Extraits : Rôle de la vitamine D



Sous le nom de ‘’Dance your Ph.D’’ (que l’on pourrait traduire par ‘’danse ta thèse’’ ou ‘’met ta thèse en ballet’’ ?), l’Association américaine pour la promotion des sciences (AAAS), éditrice de la fameuse revue Science, a organisé une compétition artistique originale. Doctorants, post-docs et enseignants-chercheurs étaient invités à créer une chorégraphie expliquant le sujet de leur thèse.

Les concurrents devaient mettre leur vidéo en ligne sur le site YouTube. Neuf juges, comprenant d’anciens vainqueurs de cette compétition, trois chercheurs de Harvard et trois directeurs artistiques d’une compagnie de danse, ont désigné un vainqueur dans chaque catégorie. Un quatrième prix a été remis à la chorégraphie qui a été la plus vue par le public sur le site.

Dans la catégorie des doctorants c’est Sue Lynn (Garvan Institute of Medical Research, Sydney, Australie) qui a été primée pour son ballet présentant le rôle de la vitamine D dans le fonctionnement des cellules bêta : trois danseurs figurent les cellules ß, un autre apporte la lumière (les UV nécessaires à la synthèse de la vitamine D), Sue Lynn elle-même distribue le sucre aux cellules…

Pour les professeurs, c’est le biochimiste Vince LiCata (Louisiana State University, USA) qui l’emporte. Avec l’aide de trois étudiants, il a mis en scène les interactions entre deux paires de molécules d’hémoglobines, d’après le sujet de sa thèse de 1990. Un personnage, symbolisant l’hiver, intervient pour refroidir les molécules : LiCata devait en effet refroidir les molécules pour prendre des photos.

Les quatre vainqueurs du concours vont ensuite travailler avec des chorégraphes professionnels afin de créer un spectacle unique à partir des quatre thèses. En février 2009 la performance sera présentée lors du congrès annuel de l’AAAS à Chicago.

C.D.
sources : Sciences et Avenir.com plus d’infos ici

Une nouvelle espèce de fourmi souterraine a été découverte dans le sous-sol de la forêt amazonienne. Elle constituerait l’une des plus anciennes lignées de ces insectes.

veugle, pâle (presque translucide) et dotée de mandibules impressionnantes, cette minuscule fourmi (deux à trois millimètres de long) regroupe un ensemble de caractéristiques jamais observées chez ces insectes. Le détail de sa morphologie est publié dans le dernier numéro des PNAS.

Surnommée Martialis heureka, ou « fourmi de Mars », cette petite bête est probablement la descendante des plus anciens ancêtres des fourmis. Devant tant d’attributs particuliers, ses découvreurs (des biologistes de l’Université du Texas) ont décidé de la classer dans une nouvelle sous-famille. C’est la première fois qu’une nouvelle sous-famille de fourmis avec des espèces vivantes est découverte depuis 1923. D’autres sous-groupes ont été découverts depuis mais ils ne comprennent que des espèces fossiles.

Martialis heureka apportera de précieuses informations sur la biodiversité et l’évolution des fourmis qui sont abondantes sur la Terre et jouent un rôle écologique important. Les premières fourmis sont apparues il y a 120 millions d’années. Elles seraient issues d’une guêpe primitive, telle la guêpe-fourmi Sphecomyrma découverte fossilisée dans de l’ambre datant du Crétacé, puis elles se seraient rapidement différenciées en plusieurs lignées.

Les plus primitives auraient vécu comme Martialis heureka dans le sous-sol avant de coloniser l’ensemble de la Terre. Son découvreur, estime que de nombreuses autres espèces de fourmis sont encore cachées dans les sols des forêts tropicales. Leur identification n’est pas facile ainsi la découverte de Martialis heureka n’a pas tenu à grand chose. Le biologiste a en effet récupéré le seul spécimen connu de la fourmi en 2003, dans un collecteur de feuilles mortes à Manaus, une ville au cœur de l’Amazone.

J.I.
Sciences et Avenir.com
18/09/2008

Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2020
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.