header image

La réapparition d’habitats oubliés et la résurgence d’espèces invisibles depuis des années constituent l’un des effets inattendus des catastrophes naturelles.

Des chercheurs chiliens et américains ont publié des résultats étonnants concernant les effets des catastrophes naturelles sur les plages de sable à travers le monde. Ils ont pu analyser ces effets au Chili. En fait ils étaient présents sur place pour une étude portant l’impact des digues sur les plages avant le tremblement de terre du 27 février 2010 qui atteint 8,8 de magnitude et provoqué un tsunami dévastateur. Après le séisme, les scientifiques ont entrepris d’évaluer ses effets sur les plages qu’ils étaient en train d’étudier.

« Comme prévu, nous avons vu une forte mortalité de la vie dans la zone de balancement des marées sur les plages et les rivages rocheux, mais la reprise écologique sur certains de nos sites a été remarquable », a déclaré Jenifer Dugan, biologiste. « Les plantes reviennent dans des endroits où il n’y a plus de végétation, autant que nous le savons, depuis longtemps. Le tremblement de terre a recréé des plages de sable disparues. Ce n’est pas la réponse écologique initiale que vous pourriez attendre après un séisme majeur et un tsunami. »

L’option scientifique proposée en 4ème s’articule en 4 modules.

– photographie argentique, chimie et bases d’aéronautique
– photographie numérique
– modélisation de phénomènes géologiques
-techniques d’investigation scientifiques policières, notion de médecine légale et résolution d’énigmes policières.

Le voyage scientifique de l’année : destination Paris avec au programme : la Cité des Sciences, le Palais de la Découverte, le Muséum d’Histoires Naturelles, la ménagerie du Jardin des Plantes, le musée de l’Air et de l’Espace au Bourget sans oublier le Stade de France, le Château de Versailles, Notre-Dame de Paris, la Tour Eiffel, le Panthéon, Money drop ! et le Manoir de Paris.


———————

Voici les réalisations concernant les modélisations des phénomènes géologiques :

Érosion et sédimentation

par Morgane et Emerline

Nous avons réalisé un aquarium présentant les processus de sédimentation et fossilisation. Nous avons donc réalisé le fossile avec de la pâte à sel et des arêtes de poisson. L’aquarium possédait des gravillons, du sable, de l’eau, des plantes et un bulleur.


La difficulté de notre projet était de cuire la pâte à sel : au moins 2 heures de cuisson en tout. On a appris de reproduire un fossile de poisson, on a produit notre projet sur un schéma. On a extrêment bien aimé réaliser cette modélisation.


Érosion et sédimentation – modélisation 4ème par vive-les-svt





Les séismes

par Madryck et Imrane

Nous avons présenté en projet scientifique la modélisation d’un tremblement de terre. Nous avons utilisé un matelas de mousse pour faire un terrain, nous avons pris des graviers pour faire une surface terrestre et nous avons fabriqué des maisons en mousse pour faire les habitats .



Nos difficultés sont de faire les maisons car il fallait les faire toutes identiques et il fallait les faire tomber au bon moment. J’ai bien aimé faire la maquette avec mon camarade et de réfléchir sur la manière de réaliser la maquette.


Modélisation d'un séisme – option scientifique… par vive-les-svt




Le volcanisme effusif

par Killiane et Laura

Nous avons fait une maquette de volcan avec des bandes de plâtre, du carton, de la fausse herbe, du journal, du plastique. Pour faire plus réaliste, on a rajouté des bonhommes en Lego et des voitures et on a fabriqué une école .
Pour faire l’éruption, on a utilisé du vinaigre, bicarbonate de soude , de l’éosine et du liquide vaisselle .



On n’a eu aucunes difficultés ! On a appris comment se passait les éruptions volcaniques, les séismes et la sédimentation. On a bien aimé à faire cette maquette car c’était amusant .


Modélisation d'un volcan effusif – Option… par vive-les-svt



Maquette réalisée par Tristan, Evan et Gurvan




Modélisation d'un volcan effusif – option… par vive-les-svt



Maquette réalisée par Léo, Steven, Kyllian et Alan



Un volcan effusif modélisé au bord d'une rivière… par vive-les-svt



Maquette réalisée par Mathieu, Stéphane, Loïs et Johan




Modélisation d'un volcan effusif en pleine ville par vive-les-svt




Le volcanisme effusif

par Laurine, Meghan et Anaïs

« On a eu des difficultés à choisir les matériaux et a les assembler sur la maquette (terrain). Mais à la fin, on a eu un résultat plutôt satisfaisant. »


Le volcanisme explosif

par Salomé, Chloé, Camille et Annaëlle

Nous avons fait un volcan explosif à partir d’un abat-jour, de quelques draps, d’une plaque en carton
et d’une pompe ! Les difficultés ont été de trouver comment on allait reproduire un volcan explosif et comment on allait faire évacuer la fumée ( farine et cendre ). On a appris qu’il existait plusieurs sortes de volcans. Nous avons trouvé que c’était conviviale, amusant et intéressant !


Vidéo du volcan :



Maquette réalisée par Jérémie, Thibaut et Théo




un volcan explosif – option scientifique par vive-les-svt




Maquette réalisée par Thibault et Dimitri

Matériaux utilisées : sac poubelle, repose-plateau,pompe,sable, terre, cailloux, cendre, carton, scotch, bois et bouteille vide. Nous avons eu des difficultés pour sortir le plateau et trouver un matériau assez fort pour bien souffler. Nous avons donc un gros cratère et une pente assez raide.


volcan explosif – option scientifique par vive-les-svt





Modélisation d'un volcan explosif – 4ème par vive-les-svt


5 volcans réalisés en classe par vive-les-svt


Super volcan réalisé au collège par vive-les-svt


Volcanisme effusif par Alexandre et Harry-Arthur

Tornade et Cyclone

par Rémy, Quentin, Rachelle, Noémie et Rémi.


cyclone et tornade par vive-les-svt

Le séisme qui a frappé L’Aquila, au centre de l’Italie, dans la nuit de dimanche à lundi, a déjà fait des dizaines de victimes et les secours continuent de fouiller les décombres. Alors que près de 50.000 personnes ont été évacuées, une polémique enfle dans les médias italiens : la catastrophe aurait-elle pu être évitée? L’analyse d’un sismologue.



seisme



Giampaolo Giuliani, technicien au laboratoire de physique nucléaire souterrain du Gran Sasso, situé dans la même région des Abruzzes que la ville de L’Aquila, affirme avoir averti les autorités quelques jours avant la catastrophe de l’imminence d’un séisme. De fait, un article paru dans le Corriere delle Sera, daté du 1er avril 2009, explique comment l’alerte donnée par Giuliani aux autorités locales a semé la panique. Aujourd’hui, le technicien du Gran Sasso demande des comptes à ceux qui l’accusaient de créer de fausses alarmes.

Pour émettre son alerte, Giampaolo Giuliani s’appuie sur un phénomène connu: les émanations du gaz radon depuis la croûte terrestre. «En effet, cet indice a été remarqué de nombreuses fois avant les séismes», précise Pascal Bernard, sismologue à l’Institut de physique du Globe de Paris. «Le sol est un milieu poreux: les contraintes tectoniques font varier l’état du sol et aboutissent à une émanation de radon» poursuit le sismologue. «Mais il est impossible de prévoir la survenue d’un séisme: nous ne sommes pas capables de déterminer une échéance, cela peut être un jour ou une semaine ou un mois plus tard… Il est impossible d’évacuer toute la zone» analyse Pascal Bernard.

«Il aurait été intéressant que ces émanations de radon soient mises en relation avec d’autres indices comme la microsismicité enregistrée dans la même région» ajoute le chercheur de l’IPG.

Le séisme de L’Aquila, ressenti jusqu’à Rome, à 100 kilomètres, a atteint une magnitude 6,2 (sur l’échelle ouverte des magnitudes où les séismes les plus meurtriers atteignent 9). La faille concernée est bien connue des géophysiciens italiens et a déjà été cartographiée : elle est placée exactement sous la ville d’Aquila, à 5 km de profondeur, et atteint la surface à sa terminaison.

La région des Apennins comprend tout un réseau de failles interconnectées et le séisme de ce jour pourrait activer d’autres failles dans les prochaines semaines. Le séisme s’inscrit dans un mouvement général de convergence entre plaques tectoniques : l’Afrique se rapproche de l’Europe à raison d’un peu plus d’un centimètre par an, ce qui a été à l’origine de la formation des chaînes de montagnes dans le sud de l’Europe.

«Localement les Apennins subissent un mouvement d’extension, explique Pascal Bernard, tout se passe comme si les Apennins s’étalaient».

SOURCES :
Azar Khalatbari et Cécile Dumas
Sciences-et-Avenir.com
06/04/09

Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2020
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.