header image

Le plaisir ressenti en écoutant de la musique ressemble à celui que procure… un bon repas. Des chercheurs québécois ont observé qu’à l’instar des sources tangibles de plaisir, telles que la nourriture, la drogue ou le sexe, l’écoute d’une musique qui nous touche déclenche la libération de dopamine, une molécule de communication entre les neurones qui intervient dans le traitement des récompenses.

Les neurologues ont combiné deux techniques d’imagerie cérébrale : la tomographie par émission de positrons pour estimer la quantité de dopamine libérée dans les aires cérébrales stimulées lors de la récompense (le système mésolimbique), et l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle pour mesurer l’évolution de cette libération au fil du temps. Ils ont ainsi montré que les sujets relarguent plus de dopamine dans les aires de la récompense à l’écoute d’une musique qui les fait frissonner de plaisir qu’à celle d’une musique neutre. Le cerveau semble même distinguer l’émotion liée à l’anticipation du moment musical plaisant de celle liée à l’écoute elle-même : la dopamine n’est pas libérée dans les mêmes aires juste avant et pendant le pic émotionnel.Plus d’infos.

Félicitations à la 4ème H pour la réussite de leur mission !

missionpossible4eh1

schema-bilan-devenir-adulte-svt-4eme

dissection-souris-4eme-vivelessvt

spermatozoide

A bientôt pour une nouvelle mission !

Revoir le chapitre « Devenir un homme, devenir une femme »

Des chercheurs ont élaboré un modèle prédisant la couleur de cheveux à partir de l’ADN. Une lecture poussée de celui-ci fournira sans doute bientôt un portrait-robot de son propriétaire dans le cadre d’enquêtes criminelles.

Une goutte de sang, de sperme ou de salive est retrouvée sur les lieux du crime. Peut-on en déduire l’apparence physique de l’individu qui l’a laissée ? On s’en rapproche de plus en plus : après la couleur des yeux et l’âge approximatif, la couleur des cheveux est désormais prédictible en se fondant sur l’ADN. C’est ce que vient de montrer une équipe néerlando-polonaise dirigée par Manfred Kayser, du Centre médical Erasmus, à Rotterdam.
(…)

Le modèle est fiable à environ 90 pour cent pour les cheveux roux et noirs (pour ces couleurs, il ne se trompe que dans 10 pour cent des cas), et à plus de 80 pour cent pour les cheveux blonds et bruns. Il est aussi capable de prédire avec une bonne fiabilité certaines nuances intermédiaires. Il ne concerne pour l’instant que les individus de type européen. Plus d’infos.

adn-cellule

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’INRA, de l’Inserm et du CNRS viennent d’identifier un mécanisme qui permet à la bactérie pathogène signifie : qui entraîne une maladie. Listeria monocytogenes de reprogrammer à son avantage l’expression des gènes de la cellule qu’elle infecte. L. monocytogenes sécrète une protéine capable de pénétrer dans le noyau des cellules afin de prendre le contrôle de gènes du système immunitaire de l’hôte. Ces travaux ont été publiés sur le site de la revue Science le 20 janvier 2011.

Lors d’une infection, les bactéries pathogènes doivent déjouer les défenses immunitaires de l’hôte infecté pour s’établir de façon pérenne dans son organisme. On savait jusqu’ici que le contrôle du système immunitaire de l’hôte passait par la manipulation de signaux cellulaires responsables de l’activation des cellules de l’immunité. Une étude réalisée chez Listeria monocytogenes, la bactérie responsable de la listériose humaine, vient pour la première fois de montrer que les bactéries pathogènes peuvent agir directement dans le noyau de la cellule hôte, pour reprogrammer à leur avantage des gènes sous la dépendance des interférons, destinés à activer le système immunitaire. Lire la suite.

Les résultats du suivi GPS publié dans la revue Polar Biology prouvent bien que l’animal qui a été suivi pendant deux mois a passé très exactement 232 heures en mer. Durant cette période, l’ours a parcouru 687 km dans des eaux entre deux et six degrés Celsius.

Pour les chercheurs qui étudiaient les populations d’ours au nord de l’Alaska, cet exploit est la conséquence du réchauffement climatique. Avec la raréfaction de la banquise, les ours doivent nager plus longtemps en été lorsqu’ils sont en période de chasse pour trouver un endroit solide ou mettre la patte.

ours-polaire

source image

Cliquez sur les titres des chapitres …

Chapitre 1 : les êtres-vivants produisent de la matière

Chapitre 2 : la transformation de la matière par les êtres-vivants


Chronique radio avec les élèves de 6èmes

Les illustrations sur l’origine de la matière

Chaque année le 2 février, la Journée mondiale des zones humides (JMZH) est célébrée, pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, le 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar.

–> le programme 2011



En cette année internationale des forêts par les Nations Unies, c’est l’occasion de réfléchir au rôle global des forêts dans notre vie :

• Les zones humides boisées et les avantages particuliers qu’elles apportent. Mangroves, forêts de tourbières, forêts marécageuses : biologiquement diverses, elles nous aident à gérer notre eau douce et nous offrent beaucoup d’autres « services » y compris leur rôle vital dans le stockage du carbone – elles sont nos alliées face aux changements climatiques. Or, en dépit de leur utilité, elles sont souvent menacées par le développement, le drainage et la conversion à d’autres utilisations.

• Le rôle des forêts
– humides ou non – dans notre vie et pourquoi il importe de prendre soin d’elles. Elles sont vitales pour tous les êtres humains car à l’échelon mondial, c’est des forêts que dépend la disponibilité de l’eau douce et, dans une large mesure, la qualité de l’eau.

• Le rôle des forêts dans le fonctionnement des zones humides
. C’est simple : la santé de nos zones humides, qu’elles soient boisées ou non, est tributaire de la santé des forêts des bassins versants. Perdre et dégrader les forêts, c’est perdre et dégrader les zones humides.
sources

Matériel de sensibilisation : affiches, autocollants, masques, bandes dessinées

bandes-dessinees-zones-humides2

————–

Kezako RAMSAR ??

La Convention sur les zones humides, signée à Ramsar, en Iran, en 1971, est un traité intergouvernemental qui sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources. La Convention a, actuellement, 158 Parties contractantes qui ont inscrit 1755 zones humides, pour une superficie totale de 161 millions d’hectares, sur la Liste de Ramsar des zones humides d’importance internationale.

–> en savoir plus

Revoir :

Journée mondiale des zones humides 2009

journee-zones-humides-vivelessvt

Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2020
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.