header image

Les anomalocaridides, considérés comme les « géants » des mers du Cambrien ont survécu pendant 30 millions d’années de plus qu’estimé jusqu’ici.

En ces temps-là, il y a environ 540 à 500 millions d’années, les géants n’étaient pas bien effrayants. Les anomalocaridides (leur nom signifie étrange crevette), considérés comme les plus grands animaux de la période cambrienne -connue pour son explosion de biodiversité qui a vu l’apparition soudaine de tous les principaux groupes d’animaux actuels- mesuraient une soixantaine de centimètres, au plus.

On les croyait disparus à la fin du Cambrien, mais dans la revue Nature, une équipe internationale relate la découverte d’un fossile d’anomalocaridide géant : il mesure plus d’un mètre. Outre sa taille remarquable c’est surtout sa datation qui a interpellé les paléontologues. Il n’a pas vécu durant le Cambrien mais à l’Ordovicien, soit des millions d’années plus tard. Pas loin de trente millions d’années pour être plus précis.

Modèle d’anomalocaridide de la faune de Burgess, ressemblant au fossile découvert. Esben Horn Plus d’infos

La désobéissance aux règles et les comportements d’opposition sont fréquents chez les jeunes enfants et peuvent survenir dès la première année de la vie. Chez certains enfants, cette tendance persistera et deviendra un trait de personnalité malgré les efforts déployés par leurs parents pour leur inculquer l’obéissance et le respect des règles. Pour une part d’entre eux, il s’agira d’une manifestation annonciatrice de comportements plus violents et même antisociaux.

Tout semble donc montrer qu’il y a là une combinaison de facteurs génétiques et éducatifs. C’est ce que vient de confirmer une étude longitudinale auprès de 597 paires de jumeaux qui ont été suivis de l’âge de 20 mois jusqu’à l’âge de 5 ans.

« C’est la première fois qu’une étude sur ce sujet est faite avec des jumeaux qui ont été suivis année après année », affirme Richard E. Tremblay, professeur au Département de psychologie de l’Université de Montréal. Il est codirecteur, avec Michel Boivin de l’Université Laval, de cette recherche doctorale réalisée par Amélie Petitclerc à l’Université Laval. Plus d’infos.

Le requin féroce (Odontaspis ferox), surnommé ainsi à cause de sa denture proéminente et menaçante, qui peut mesurer jusqu’à quatre mètres de long et peser pas loin d’une demi-tonne, n’avait été observé vivant qu’autour de l’île colombienne de Malpelo, où il a maintenant disparu.

Mais depuis cinq ans on peut l’observer dans la réserve marine de l’île d’El Hierro, dans les Canaries. L’été dernier, les 7 et 8 août, il a même été photographié par le photographe sous-marin Francis Perez qui a obtenu les meilleurs clichés de cet énigmatique requin

Francis Perez/IEO

Le requin féroce vit en profondeur, entre 400 et 1000 mètres, et seules les femelles apparaissent dans les eaux côtières tous les deux ans pour donner naissance à leur progéniture. Odontaspis ferox est en effet ovovivipare, comme certains autres requins, c’est-à-dire que les œufs éclosent dans le ventre de la femelle. Les nouveaux-nés se livrent dès leur naissance à une bataille acharnée puisque la pratique du cannibalisme intra-utérin est de mise chez le requin féroce. Plus d’infos.

De retour après une semaine de formation BAFA approfondissement « Jeux et animations du bord de mer» à Saint-Lunaire (35) au centre Bretagne-Emeraude avec la FSCF-BRETAGNE : Fédération Sportive et Culturelle de France.

Ces 6 jours permettaient aux jeunes d’ acquérir (entre autres) des connaissances et des compétences d’animation relatives au bord de mer, notamment en écologie marine :

– Mise en place d’activités destinées à différentes tranches d’âge sur le thème « bord de mer »(Grands jeux, veillée, activités manuelles…)

– Présentation de bibliographie et de sites internet à consulter pour se documenter sur des activités nature et environnement pour les enfants.

Merci Aliénor pour les photographies. Voir son site !



Le site de la FSCF Bretagne

Revoir le Land Art réalisé à Saint-Lunaire

La centrale de Brennilis, en Bretagne, est en déconstruction depuis 19 ans. Le niveau de radioactivité du chantier d’EDF inquiète.(…)

Entrée en activité en 1967, la centrale nucléaire à eau lourde de Brennilis a fermé en 1985 faute d’être assez rentable. Sept ans plus tard, le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) et EDF entament son démantèlement. Les combustibles, l’eau lourde et une partie des bâtiments sont évacués. Première centrale érigée en France, Brennilis doit être la première à disparaître.

Quatorze ans plus tard, en 2006, le Conseil d’Etat met un coup d’arrêt aux travaux encore loin d’être achevés. EDF n’a pas organisé l’enquête publique qui est chargée d’informer la population sur les travaux entrepris. Jean-François Couty, directeur EDF du site des Monts d’Arrée, justifie :

« Ce n’était pas encore exigé par le droit français, seulement par le droit européen. »

Le démantèlement devrait reprendre bientôt, en partie seulement : le cœur du réacteur, où l’uranium était mis en contact avec le gaz carbonique et l’eau lourde, dégage un niveau de radioactivité létal. Eric Zelnio, chargé de suivre le dossier à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), se veut rassurant :

« EDF ne sera autorisé qu’à finir la phase du démantèlement qui avait déjà été entamée avant 2006. Cette partie radioactive n’en fait pas partie. » Plus d’infos.


A l'intérieur de la centrale nucléaire de… par rue89

Événement : ZENITH FM s’installe au CDI pour une émission de radio animée par les collégiens

REECOUTER L’EMISSION :

Le mot du chef d’établissement

La vie de la mare – élèves de 6ème SVT (rédiffusée le 3 juin dans la chronique VivelesSVT)

World in English
– élèves de 4ème H Anglais

Club Théâtre – 6ème

Les Eco-délégués de l’établissement – 5ème

Le concours Arbitre – 6ème

La vie sportive au collège : AS, les sections sport et les compétitions

Les Clubs de la 6F : Club Lego et Mindstorm Club Sciences

Une fin en chanson avec la 6H

Dans la presse :


Le journal Ouest-France


Le Journal de Vitré

Le site de la radio Zénith Fm 91.9

Autre établissement, autre émission au collège La Salle – Saint Joseph à Argentré du Plessis, ici réalisée en novembre.

Merci à Jalila pour l’affiche !

La loi portée par Christian Jacob (UMP) sur le gaz de schiste, qui doit être examinée le 10 mai prochain en urgence par l’Assemblée nationale, a été modifiée lors de son adoption ce mercredi 4 mai en Commission. Une  » marche-arrière » effectuée « en catimini », dénonce José Bové, chef de file des anti-schiste.

Le texte prévoyait jusque-là l’abrogation des « permis exclusifs de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux non conventionnels « . Or le projet de loi vise désormais « à interdire l’exploration et l’exploitation des mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux par fracturation hydraulique et à abroger les permis exclusifs de recherches comportant des projets ayant recours à cette technique ».

Une nuance, certes, mais de taille. Si le texte concerne maintenant tous les hydrocarbures, et pas seulement ceux qualifiés de « non conventionnels », seule l’exploitation par « fracturation hydraulique » serait interdite.

Cette technique, qui consiste à injecter d’énormes quantités d’eau alliées à des produits chimiques dans les mines afin de récupérer la précieuse ressource , est au cœur des craintes des écologistes, qui redoutent une contamination des nappes phréatiques.

On pourrait croire à une bonne nouvelle. Mais le texte explique que les titulaires de permis de recherches pourront « dans les deux mois » à compter de la publication de la loi « préciser les techniques employées » pour exploiter leurs gisements. Si leurs mines ne sont pas concernées par cette technique, il n’y aura donc pas abrogation.Plus d’infos.

Lire le projet de Loi

Revoir le film GASLAND



Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2020
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.