header image

Les biologistes des Universités Friedrich Schiller à Iéna et Cambridge en Angleterre, ont comparé la taille des cerveaux de presque 200 espèces de marsupiaux, tels que les koalas, les kangourous et plus de 400 espèces placentaires dont les singes, les rongeurs et les ongulés: « les deux groupes appartiennent à la classe des mammifères, ils sont apparentés seulement de loin et ont au cours de l’évolution développés des cerveaux relativement gros indépendamment les uns des autres » explique Vera Weisbecker.

Selon les résultats de leur étude récente, l’influence maternelle joue un rôle décisif dans le développement d’un gros cerveau. « Plus les petits restent longtemps dans le ventre de leur mère ou sont allaités par cette dernière, plus leur cerveau sera gros et musclé » souligne Weisbecker. Jusque-là on supposait qu’une forte activité du métabolisme était également un facteur important dans l’évolution de la taille des cerveaux. « Un facteur oui, mais seulement partiellement », précise la biologiste spécialisée dans le développement du cerveau chez différents mammifères. Une augmentation de l’activité du métabolisme dans le cerveau ne serait liée à la grosse taille du cerveau que chez les espèces placentaires.

Selon les chercheurs cela serait dû au fait que les petits sont directement connectés au métabolisme de leur mère par l’intermédiaire du placenta et profitent ainsi davantage de l’activité métabolique plus importante.
Cette transmission directe des substances nutritives par le placenta pourrait ainsi expliquer pourquoi les placentaires restent moins longtemps sous l’influence de leur mère que les marsupiaux. Seuls les primates, et donc les humains, qui ont un cerveau plus gros que la moyenne , ont besoin d’une période d’affection maternelle aussi longue que celle des marsupiaux, explique Weisbecker. Plus d’infos

Introduction


Extrait du film l’Odyssée de la Vie en images de synthèses ultra-réalistes relatant les 9 mois d’une grossesse.

odysee


Chapitre 2 : LA FORMATION D’UN NOUVEL ETRE HUMAIN


Comment se forme et se développe un nouvel être humain dans l’organisme maternel ?


I – LE DÉPART D’UNE NOUVELLE VIE : LA FECONDATION


A/ La rencontre des cellules reproductrices

Dessinez la chronologie de la fécondation suite aux extraits visionnés et à l’aide de votre livre p.138-139

illustration-fecondation


Après un rapport sexuel, les spermatozoïdes déposés au niveau du vagin vont se déplacer jusqu’aux trompes. Si l’ovulation a eu lieu, un spermatozoïde peut rencontrer un ovule = fécondation interne. Une cellule-œuf se forme.


Revoir les chapitres précédents ici



B/ Les premiers instants d’une nouvelle vie



Nouvel extrait : dessinez les premières étapes


ANIMATION Cliquez ici

fec-flash


embryon = nom donné au futur bébé pendant les deux premiers mois de grossesse lorsque ses organes se forment



Schéma complété ensemble :

chronologie-des-premiers-jours-de-la-vie-svt-4ème


II – L’ÉVOLUTION DU FUTUR BEBE


livre p.142 – 143

– séquence vidéo « L’odyssée de la vie »

stade embryonnaire et stade foetal



A/ Le fonctionnement du placenta



Animation sur la grossesse cliquez ICI !

grossesse-flash

placenta SVT 4ème reproduction


maquette foetus reproduction être humain SVT




B/ L’accouchement


accouchement vidéo




schéma bilan sur une double page (fécondation –> naissance)

Voir la suite 9 mois in utero








–> correction des exercices

CHAPITRE SUIVANT : choisir ou non d’avoir un enfant

Cliquez sur les chapitres recherchés 😉



Chapitre 1 : DEVENIR UN HOMME, DEVENIR UNE FEMME



Chapitre 2 : LA FORMATION D’UN NOUVEL ETRE HUMAIN


Chapitre 3 : CHOISIR OU NON D’AVOIR UN ENFANT


transmission de la vie

Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2020
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.