header image

Les vertus des fibres alimentaires sont nombreuses. Ces parties des aliments végétaux non digérées par l’organisme facilitent le transit intestinal, diminuent la concentration de cholestérol dans le sang, favorisent la perte de poids, ou réduisent les risques de cancer du colon, de diabète et d’obésité… Ce dernier lien, entre les fibres et le diabète ou l’obésité, restait cependant mal compris.

Une équipe internationale dirigée par Gilles Mithieux, directeur de l’Unité Inserm Nutrition et cerveau à l’Université de Lyon 1, à Villeurbanne, vient de l’expliciter chez des rongeurs. Ce lien serait dû à des signaux transmis depuis la flore intestinale – les bactéries qui peuplent l’intestin –… jusqu’au cerveau.

De cette histoire, les biologistes connaissaient le début : lorsqu’on mange des fibres, certaines d’entre elles – les fibres solubles – sont ingérées par les bactéries intestinales et fermentées en acides gras dits volatils, dont le butyrate et le propionate, deux composés qui contribuent aux apports énergétiques de l’organisme. La suite.

Après les Google Glass, les lunettes à réalité augmentée, et la Google Car, la voiture sans conducteur, le Google X Lab vient d’annoncer la mise au point de lentilles de contact capables de mesurer la glycémie. Cette invention prometteuse, qui n’est qu’un projet, pourrait faciliter la vie des personnes diabétiques.

téléchargement (1)

Épidémie émergente, le diabète touchait 285 millions de personnes dans le monde en 2010 selon la Fédération internationale du diabète. La progression de cette maladie est considérable et devrait atteindre les 438 millions d’ici 2030 selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Lire la suite.

« Montre-moi tes couleurs les plus vives et je te dirai qui est le plus fort ! ». C’est un peu en ces termes que les mâles des caméléons casqués du Yémen, Chameleo calyptratus, se jaugent avant de se battre pour un territoire ou une femelle. S’il est établi que ces reptiles usent de leurs motifs colorés pour transmettre des signaux à leurs congénères, il restait à décoder ces signaux. Russell Ligon et Kevin McGraw, de l’Université d’État de l’Arizona, ont étudié les variations des couleurs lors des duels masculins.

Dans le règne animal, les couleurs servent souvent à communiquer un signal sexuel ou un statut social. Mais seules quelques espèces, tels les caméléons et les céphalopodes, peuvent faire varier ces couleurs, pour communiquer ou se camoufler. Les cellules de leur peau contiennent des pigments, les chromophores, dont l’expression est contrôlée par des hormones. Ce mécanisme offre une grande variété de signaux possibles : variété et éclat des couleurs, parties du corps concernées et vitesse à laquelle les couleurs changent. Lire la suite.

Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2020
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.