header image

Des chercheurs français associant l’Université Paris Descartes, le CNRS et l’Inserm au sein de l’Institut Cochin, en collaboration avec la société Mymetics et avec le soutien de l’ANRS, ont développé un candidat-vaccin contre la transmission sexuelle du VIH chez des macaques femelles. Cinq singes, vaccinés par voies nasale et intramusculaire, ont été protégés contre l’infection par le VIH par voie vaginale.

Ce candidat-vaccin est le fruit de quinze années de recherche sur l’entrée du virus dans l’organisme et sur l’immunité locale au niveau des muqueuses. L’approche est nouvelle: elle consiste à induire la production d’anticorps spécifiques de la surface du virus au niveau des muqueuses génitales, mimant le phénomène observé dans une population de femmes naturellement immunisées contre le VIH et qui résistent à l’infection. Ces travaux sont publiés online dans la revue Immunity du 10 février 2011. Plus d’informations.

Une équipe américaine a découvert trois anticorps particulièrement efficaces contre le virus d’immunodéficience humaine (VIH). Dans leurs résultats publiés dans Science jeudi, ces chercheurs affirment en effet que ces anticorps sont capables de neutraliser, in vitro pour le moment, près de 90% des variétés de la souche du VIH la plus répandue dans le monde (ils ont testé ces anticorps sur 190 variations du virus pour obtenir ce pourcentage).

Pour parvenir à isoler ces anticorps, une technique innovante a été mise en place. Le virus du VIH s’attaque en effet aux cellules du système immunitaire, et plus particulièrement aux lymphocytes T CD4. Les chercheurs se sont donc penchés sur la protéine située à la surface du virus qui lui permet d’attaquer ces cellules de notre système immunitaire. Ils ont alors passé au crible le sang de 15 personnes porteuses du virus et étudié 25 millions de cellules immunitaires productrices d’anticorps différents. «Les anticorps sont comme des êtres humains : ils sont tous différents à leur manière», souligne Peter Wong, un des co-auteurs, sur le site du magazine Nature.

Chapitre 1 : LA CONTAMINATION PAR LES MICRO-ORGANISMES



Chapitre 2 : LES RÉACTIONS IMMUNITAIRES


Chapitre 3 : LE MICROBIOTE






Illustrations des 3èmes :



logi


microbe

chapitre 1 : La contamination par les micro-organismes


Problème : comment les micro-organismes pénètrent dans notre organisme ? Comment notre organisme peut se défendre ?



I – La diversité des micro-organismes et les barrières naturelles


A/ Les micro-organismes sont présents partout dans notre environnement



TP observations du contenu d’un yaourt


Protocole réussi d’Amandine : (bravo !)

protocole1

Bravo Cécile !

bacteries-du-yaourt-svt-3eme



svt-dessin

–> FICHE LA DIVERSITÉ DES MICRO-ORGANISMES

micro-organisme-diversite-svt-3eme-immunologie-bacteries

Notre environnement contient des micro-organismes. Ces derniers peuvent être NON PATHOGENES (comme les bactéries d’un yaourt et les levures) ou PATHOGENES comme la salmonelle, le méningocoque ou le virus de la grippe.



B/ Les barrières naturelles de notre organisme


document issu du livre SVT 3ème Hatier 1999

Résumez dans un tableau les deux grands types de barrières du corps humain.



Illustration de la barrière chimique au niveau de l’estomac

barrière chimique


acidite-estomac-bacterie-extrait-serie-dr-housedr-house-barriere-chimique-corps-humain-svt





Comment les micro-organismes font-ils pour franchir tout de même ces barrières naturelles ?


II – La prolifération et la contamination par les micro-organismes


A / Etude d’une infection bactérienne

Cas de la méningite



Observation au microscope



Observation microscopique en SVTbacilles-tetaniques-microscope-bacterie-svt

+ schéma dans le classeur de la division bactérienne (Toutes les 20 minutes en conditions optimales !).

division-bacterienne


DEFINITIONS A CONNAITRE



– Bactérie = être vivant à structure cellulaire simple. Si sa forme est un petit bâtonnet : c’est un bacille; si c’est une petite boule on parle de coque.

– Infection = prolifération de micro-organismes pathogènes dans le corps et ensemble des troubles qui peuvent en résulter.

– Septicémie = infection généralisée très grave due à la prolifération dans le sang de bactéries pathogènes. (ex : bacille de Koch)

– Toxémie = les micro-organismes restent localisés au point d’entrée du corps et y produisent des toxines qui envahissent notre organisme. (ex : bacilles tétaniques)

– Antibiotique = substance qui a la propriété d’empêcher la prolifération des bactéries et parfois de la détruire. Attention les antibiotiques sont inefficaces contre les virus !

BILAN
Les bactéries pathogènes qui pénètrent dans notre organisme provoquent des maladies infectieuses. Ces maladies peuvent être soignées par des antibiotiques et prévenues par un vaccin.
Certaines bactéries peuvent envahir l’organisme et provoquer une septicémie. D’autres bactéries restent localisées au point d’entrée mais sécrètent des toxines qui se diffusent dans tout l’organisme : c’est la toxémie.


B/ Etude d’une maladie virale : la grippe A


Etude du virus de la grippe

Toutes les informations sur la grippe H1N1

Comment se protéger de la grippe A ?

virus-grippe



Etude du virus Ebola


Autre exemple dans le livre p.135 : la varicelle

Évolution de la situation épidémique : réseau Sentinelle

sentinelle


DEFINITION A CONNAITRE



– Virus = micro-organisme de très petite taille, visible uniquement au microscope électronique. Le virus se développe uniquement DANS une cellule vivante.

COMPARAISON DE DEUX MICRO-ORGANISMES PATHOGENES

comparaison-virus-bacterie


Face à ces risques permanents de pénétration de micro-organismes pathogènes dans notre organisme, comment peut-on limiter ces risques ?



III – Les méthodes et techniques pour limiter les risques de contaminations et d’infections


A/ Asepsie et antisepsie




asepsie = méthode préventive qui correspond à l’ensemble des mesures propres à empêcher tout apport de micro-organismes

antisepsie = méthode pour éliminer les micro-organismes par application d’un produit

Devoir maison à réaliser sur copie double

dm-immuno1


FICHE DE NOTATION DU DEVOIR

fiche-notation-asepsie

asepsie-metier-svt-3eme-2011

asepsie-metier-3eme


asepsie-reussite


metier-marie

anais-asepsie

recherche-11

recherche-21


B/ L’action des antibiotiques


Alexander Fleming Antibiotique SVT 1928

Recherche documentaire sur la découverte du 1er antibiotique

comprendre-la-decouverte-dalexander-fleming-antibiotique





resistance-aux-antibiotiques-article-ouest-france






Voici une animation à essayer


SCHEMA BILAN DU CHAPITRE

bilan-contamination-protection





Correction des exercices


Chronique sur Zénith FM résumant le chapitre 1 : je veux l’écouter !






questionPourtant parfois nous tombons malade et nous guérissons sans aller chez le médecin et sans prendre de médicament. Comment notre corps peut-il alors se défendre seul ?

REPONSES AU CHAPITRE SUIVANT :

chapitre 2 : LES RÉACTIONS IMMUNITAIRES



Evaluation du classeur :


Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2020
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.