header image

La tuberculose tue aujourd’hui près de deux millions de personnes dans le monde chaque année. De nombreux médicaments existent, mais des souches résistantes de la bactérie sont apparues ces dernières années, contre lesquelles les traitements sont inopérants. Afin de trouver une parade, les chercheurs étudient de nouveaux antibiotiques, produits par des bactéries.

L’équipe de Stewart Cole, à l’École polytechnique fédérale de Lausanne, vient ainsi de montrer que la pyridomycine, produite par la bactérie Dactylosporangium fulvum, est active même contre certaines souches résistantes de la tuberculose.En 1953, la pyridomycine a été décrite comme un antibiotique efficace contre les mycobactéries, dont fait partie le bacille de la tuberculose. Mais la découverte à l’époque d’autres molécules très efficaces, tel l’isoniazide, ont conduit les chercheurs à négliger la piste de la pyridomycine.
L’apparition récente de souches de bactéries de tuberculose résistantes à l’isoniazide et à d’autres antibiotiques a incité S. Cole et ses collègues à réexaminer l’action de la pyridomycine et les mécanismes qui neutralisent Mycobacterium tuberculosis, le bacille à l’origine de la maladie. Plus d’informations.

Un nouveau vaccin conte la tuberculose renforce l’efficacité d’un vaccin effectué dans l’enfance et protège contre les souches bactériennes multirésistantes responsables de la maladie, un problème croissant dans le monde, selon une nouvelle étude chez l’animal. Ce vaccin est maintenant prêt à être développé pour des tests cliniques chez l’homme et pourra, en cas de succès, aider à protéger les populations contre les souches de plus en plus nombreuses résistantes aux antibiotiques qui sont pour beaucoup un problème urgent de santé publique à l’échelle du globe.

L’efficacité du vaccin BCG pratiqué chez l’enfant s’atténue avec le temps et ne protège plus de la tuberculose après quelques décennies. Sylvie Bertholet, de l’Infectious Disease Research Institute à Seattle, et ses collègues présentent un vaccin fait en combinant des protéines de Mycobacterium tuberculosis et montrent qu’il stimule fortement la protection du vaccin administré dans l’enfance, apportant de surcroît une protection contre les souches résistantes aux antibiotiques. Lire la suite

microbe

chapitre 1 : La contamination par les micro-organismes


Problème : comment les micro-organismes pénètrent dans notre organisme ? Comment notre organisme peut se défendre ?



I – La diversité des micro-organismes et les barrières naturelles


A/ Les micro-organismes sont présents partout dans notre environnement



TP observations du contenu d’un yaourt


Protocole réussi d’Amandine : (bravo !)

protocole1

Bravo Cécile !

bacteries-du-yaourt-svt-3eme



svt-dessin

–> FICHE LA DIVERSITÉ DES MICRO-ORGANISMES

micro-organisme-diversite-svt-3eme-immunologie-bacteries

Notre environnement contient des micro-organismes. Ces derniers peuvent être NON PATHOGENES (comme les bactéries d’un yaourt et les levures) ou PATHOGENES comme la salmonelle, le méningocoque ou le virus de la grippe.



B/ Les barrières naturelles de notre organisme


document issu du livre SVT 3ème Hatier 1999

Résumez dans un tableau les deux grands types de barrières du corps humain.



Illustration de la barrière chimique au niveau de l’estomac

barrière chimique


acidite-estomac-bacterie-extrait-serie-dr-housedr-house-barriere-chimique-corps-humain-svt





Comment les micro-organismes font-ils pour franchir tout de même ces barrières naturelles ?


II – La prolifération et la contamination par les micro-organismes


A / Etude d’une infection bactérienne

Cas de la méningite



Observation au microscope



Observation microscopique en SVTbacilles-tetaniques-microscope-bacterie-svt

+ schéma dans le classeur de la division bactérienne (Toutes les 20 minutes en conditions optimales !).

division-bacterienne


DEFINITIONS A CONNAITRE



– Bactérie = être vivant à structure cellulaire simple. Si sa forme est un petit bâtonnet : c’est un bacille; si c’est une petite boule on parle de coque.

– Infection = prolifération de micro-organismes pathogènes dans le corps et ensemble des troubles qui peuvent en résulter.

– Septicémie = infection généralisée très grave due à la prolifération dans le sang de bactéries pathogènes. (ex : bacille de Koch)

– Toxémie = les micro-organismes restent localisés au point d’entrée du corps et y produisent des toxines qui envahissent notre organisme. (ex : bacilles tétaniques)

– Antibiotique = substance qui a la propriété d’empêcher la prolifération des bactéries et parfois de la détruire. Attention les antibiotiques sont inefficaces contre les virus !

BILAN
Les bactéries pathogènes qui pénètrent dans notre organisme provoquent des maladies infectieuses. Ces maladies peuvent être soignées par des antibiotiques et prévenues par un vaccin.
Certaines bactéries peuvent envahir l’organisme et provoquer une septicémie. D’autres bactéries restent localisées au point d’entrée mais sécrètent des toxines qui se diffusent dans tout l’organisme : c’est la toxémie.


B/ Etude d’une maladie virale : la grippe A


Etude du virus de la grippe

Toutes les informations sur la grippe H1N1

Comment se protéger de la grippe A ?

virus-grippe



Etude du virus Ebola


Autre exemple dans le livre p.135 : la varicelle

Évolution de la situation épidémique : réseau Sentinelle

sentinelle


DEFINITION A CONNAITRE



– Virus = micro-organisme de très petite taille, visible uniquement au microscope électronique. Le virus se développe uniquement DANS une cellule vivante.

COMPARAISON DE DEUX MICRO-ORGANISMES PATHOGENES

comparaison-virus-bacterie


Face à ces risques permanents de pénétration de micro-organismes pathogènes dans notre organisme, comment peut-on limiter ces risques ?



III – Les méthodes et techniques pour limiter les risques de contaminations et d’infections


A/ Asepsie et antisepsie




asepsie = méthode préventive qui correspond à l’ensemble des mesures propres à empêcher tout apport de micro-organismes

antisepsie = méthode pour éliminer les micro-organismes par application d’un produit

Devoir maison à réaliser sur copie double

dm-immuno1


FICHE DE NOTATION DU DEVOIR

fiche-notation-asepsie

asepsie-metier-svt-3eme-2011

asepsie-metier-3eme


asepsie-reussite


metier-marie

anais-asepsie

recherche-11

recherche-21


B/ L’action des antibiotiques


Alexander Fleming Antibiotique SVT 1928

Recherche documentaire sur la découverte du 1er antibiotique

comprendre-la-decouverte-dalexander-fleming-antibiotique





resistance-aux-antibiotiques-article-ouest-france






Voici une animation à essayer


SCHEMA BILAN DU CHAPITRE

bilan-contamination-protection





Correction des exercices


Chronique sur Zénith FM résumant le chapitre 1 : je veux l’écouter !






questionPourtant parfois nous tombons malade et nous guérissons sans aller chez le médecin et sans prendre de médicament. Comment notre corps peut-il alors se défendre seul ?

REPONSES AU CHAPITRE SUIVANT :

chapitre 2 : LES RÉACTIONS IMMUNITAIRES



Evaluation du classeur :


Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2020
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.