header image


Chapitre 1 : LES SUPPORTS DE L’HEREDITE

Chapitre 2 : REPRODUCTION SEXUEE ET DIVERSITE GENETIQUE



caryotype-5

genetique3

dossier SVT à conserver génétique

Chapitre 3 : CHOISIR OU NON D’AVOIR UN ENFANT


Comment un homme et une femme peuvent-ils choisir d’avoir un enfant ou non ?



I – Quelles sont les différentes méthodes contraceptives ?


Travaux de recherches en salle informatique

BILAN : l’ensemble des méthodes ayant pour but d’empêcher momentanément une grossesse non désirée en cas de rapport sexuel est nommée contraception. Il existe des méthodes contraceptives chimiques qui empêchent la production de cellules reproductrices et il existe des méthodes mécaniques qui empêchent la fécondation ou la nidation. La diversité des méthodes permet de choisir la plus adaptée à sa situation.


– contraception = ensemble des méthodes ayant pour but d’empêcher une grossesse non désirée en cas de rapport sexuel.

– hormone = substance sécrétée par un organe qui passe dans le sang et envoie un message à un autre organe.



Les méthodes contraceptives



La pilule contraceptive


pilule contraceptive contraception SVT

– description = plaquette de 21 comprimés contenant des hormones
– rôle = empêcher la production d’ovule
– utilisation = prise d’un comprimé à partir du premier jour des règles, tous les jours à la même heure pendant les 21 premiers jours du cycle de 28 jours.

Le dispositif intra utérin (DIU) ou stérilet


stérilet SVT contraception

sterilet

– description = dispositif en plastique partiellement enroulé autour d’un fil de cuivre
– rôle = empêche la progression des spermatozoïdes dans les trompes et empêche la nidation
– utilisation = mise en place par un médecin dans l’utérus pour 3 à 5 ans

Le préservatif masculin


preservatif1

– description = étui en latex
– rôle = empêche la sortie des spermatozoïdes dans le vagin
– utilisation = mise en place sur le pénis en érection

danger

Le préservatif est le SEUL moyen de se protéger des maladies sexuellement transmissibles notamment le SIDA.












Le préservatif féminin


preservatif-feminin

– description = étui en latex
– rôle = empêche les spermatozoïdes de remonter dans les trompes
– utilisation = mise en place dans le vagin

danger

Le préservatif est le SEUL moyen de se protéger des maladies sexuellement transmissibles notamment le SIDA.






Où et comment s’informer et se procurer gratuitement et anonymement les moyens de contraception ?


1) Infirmerie du collège : gratuit et anonyme

– test de grossesse
– préservatifs …

2) Planning familial


Le site internet


3) Sites internet

–> choisir sa contraception

differents-moyens-contraception

–> fil santé jeunes

DOSSIER CONTRACEPTION sur doctissimo

Tous les moyens de contraception :

site-contraception


II – Une méthode de contraception d’urgence : la pilule du lendemain



norvelo-pilule-du-lendemain


– = une pilule unique à forte dose d’hormones
– à utiliser uniquement en cas de risques de grossesse non désirée, APRES un rapport sexuel

danger

Ce n’est pas un moyen de contraception courant.








BILAN : la pilule du lendemain est une pilule unique à forte dose d’hormones. Ce n’est pas une méthode préventive : elle s’utilise après le rapport sexuel uniquement en cas de risques de grossesse non désirée. Ce n’est pas un moyen de contraception courant.


ANIMATION FLASH sur la contraception d’urgence

PLUS D’INFORMATIONS ICI sur la pilule du lendemain

———————————————


Qu’est-ce qu’un test de grossesse ?


test de grossesse SVT

Exercice en ligne


Page sur la contraception des exposés en classe de 3ème


Quiz sur la reproduction humaine :

quizz-fecon






–> correction des exercices



Chronique d’élèves de 3ème sur les méthodes contraceptives :


Les cahiers sont ramassés et évalués :

Voila un chapitre qui donne faim… #Miam

Les aliments avalés lors des repas n’ont plus le même aspect lors de leur sortie. Que se passe-t-il donc entre-temps ? Comment les aliments sont-ils transformés ? Comment sont-ils digérés et passent-ils dans le sang ?

I – Le trajet et la transformation des aliments dans le tube digestif


A/ Le trajet des aliments dans le tube digestif



Quel est le trajet des aliments dans le tube digestif ?

– noter au brouillon les différentes parties connues du tube digestif
– observer la maquette du tube digestif humain

viasvt animation appareil digestif

TP mise en évidence du tube digestif d’un mammifère : la souris



Site internet COMPLET dissection souris ici


Anatomie comparée : mise en relation du tube digestif de la souris et de l’homme




BILAN :

Les aliments consommés progressent dans le tube digestif en passant par la bouche, puis l’oesophage, l’estomac et l’intestin grêle. Les aliments non digérés sont éliminés à l’extérieur de l’organisme par le gros intestin.


B/ La transformation des aliments dans le tube digestif


1) Action mécanique du tube digestif sur les aliments

Où se situent les actions mécaniques dans le tube digestif ?


2) De l’aliment aux particules solubles

–> observations dissection de la souris

li–> observation des aliments dans le tube digestif du lapin

Les aliments sont transformés au cours de leur trajet dans le tube digestif : réduction en bouillie. Les aliments deviennent ainsi des particules solubles.


ACTIVITE : analyse d’une expérience historique

L’expérience de Spallanzani

Notez vos observations, interprétez et concluez.

La transformation des aliments est due à l’action de sucs digestifs fabriqués par des organes du tube digestif.


sucs digestifs = substances fabriquées par certains organes du tube digestif et permettant la transformation des aliments en éléments solubles

Comment agissent ces sucs digestifs ?


II – La digestion des aliments


A/Les organes produisant les sucs digestifs




B/ La transformation chimique



Animation sur l’action des enzymes



Que deviennent les nutriments formés dans l’intestin grêle ?




III – Le devenir des nutriments dans l’intestin grêle


A/ Observation de l’intestin grêle


TP observation microscopique de coupe d’intestin grêle de souris

> Je réalise un dessin



modélisation de l'intestin grêle SVT

Zoom sur l’intestin grêle

B/ L’absorption des nutriments


absorption intestinale


CONCLUSION


animation digestion SVT 5ème fonctionnement du corps humain

Réviser en ligne


Vidéo Bilan


IV – Qu’est ce qu’un repas équilibré ?

Analyses de documents dans le livre

Les 3èmes aussi réfléchissent à ce sujet !


V -Quelles sont les conséquences d’un excès d’apport énergétique ?

Analyses de documents dans le livre


L’étude approfondie des papilles gustatives leur a en effet permis de mettre en évidence un récepteur aux lipides jusqu’alors insoupçonné. Alors, le goût du gras existe-t-il ?


Bilan ensemble en classe


Quizz révisions




BONUS :



correction des exercices



Chapitre suivant : L’ÉLIMINATION DES DÉCHETS
—————————————————————–

Retour au programme 5ème

microbe

chapitre 1 : La contamination par les micro-organismes


Problème : comment les micro-organismes pénètrent dans notre organisme ? Comment notre organisme peut se défendre ?



I – La diversité des micro-organismes et les barrières naturelles


A/ Les micro-organismes sont présents partout dans notre environnement



TP observations du contenu d’un yaourt


Protocole réussi d’Amandine : (bravo !)

protocole1

Bravo Cécile !

bacteries-du-yaourt-svt-3eme



svt-dessin

–> FICHE LA DIVERSITÉ DES MICRO-ORGANISMES

micro-organisme-diversite-svt-3eme-immunologie-bacteries

Notre environnement contient des micro-organismes. Ces derniers peuvent être NON PATHOGENES (comme les bactéries d’un yaourt et les levures) ou PATHOGENES comme la salmonelle, le méningocoque ou le virus de la grippe.



B/ Les barrières naturelles de notre organisme


document issu du livre SVT 3ème Hatier 1999

Résumez dans un tableau les deux grands types de barrières du corps humain.



Illustration de la barrière chimique au niveau de l’estomac

barrière chimique


acidite-estomac-bacterie-extrait-serie-dr-housedr-house-barriere-chimique-corps-humain-svt





Comment les micro-organismes font-ils pour franchir tout de même ces barrières naturelles ?


II – La prolifération et la contamination par les micro-organismes


A / Etude d’une infection bactérienne

Cas de la méningite



Observation au microscope



Observation microscopique en SVTbacilles-tetaniques-microscope-bacterie-svt

+ schéma dans le classeur de la division bactérienne (Toutes les 20 minutes en conditions optimales !).

division-bacterienne


DEFINITIONS A CONNAITRE



– Bactérie = être vivant à structure cellulaire simple. Si sa forme est un petit bâtonnet : c’est un bacille; si c’est une petite boule on parle de coque.

– Infection = prolifération de micro-organismes pathogènes dans le corps et ensemble des troubles qui peuvent en résulter.

– Septicémie = infection généralisée très grave due à la prolifération dans le sang de bactéries pathogènes. (ex : bacille de Koch)

– Toxémie = les micro-organismes restent localisés au point d’entrée du corps et y produisent des toxines qui envahissent notre organisme. (ex : bacilles tétaniques)

– Antibiotique = substance qui a la propriété d’empêcher la prolifération des bactéries et parfois de la détruire. Attention les antibiotiques sont inefficaces contre les virus !

BILAN
Les bactéries pathogènes qui pénètrent dans notre organisme provoquent des maladies infectieuses. Ces maladies peuvent être soignées par des antibiotiques et prévenues par un vaccin.
Certaines bactéries peuvent envahir l’organisme et provoquer une septicémie. D’autres bactéries restent localisées au point d’entrée mais sécrètent des toxines qui se diffusent dans tout l’organisme : c’est la toxémie.


B/ Etude d’une maladie virale : la grippe A


Etude du virus de la grippe

Toutes les informations sur la grippe H1N1

Comment se protéger de la grippe A ?

virus-grippe



Etude du virus Ebola


Autre exemple dans le livre p.135 : la varicelle

Évolution de la situation épidémique : réseau Sentinelle

sentinelle


DEFINITION A CONNAITRE



– Virus = micro-organisme de très petite taille, visible uniquement au microscope électronique. Le virus se développe uniquement DANS une cellule vivante.

COMPARAISON DE DEUX MICRO-ORGANISMES PATHOGENES

comparaison-virus-bacterie


Face à ces risques permanents de pénétration de micro-organismes pathogènes dans notre organisme, comment peut-on limiter ces risques ?



III – Les méthodes et techniques pour limiter les risques de contaminations et d’infections


A/ Asepsie et antisepsie




asepsie = méthode préventive qui correspond à l’ensemble des mesures propres à empêcher tout apport de micro-organismes

antisepsie = méthode pour éliminer les micro-organismes par application d’un produit

Devoir maison à réaliser sur copie double

dm-immuno1


FICHE DE NOTATION DU DEVOIR

fiche-notation-asepsie

asepsie-metier-svt-3eme-2011

asepsie-metier-3eme


asepsie-reussite


metier-marie

anais-asepsie

recherche-11

recherche-21


B/ L’action des antibiotiques


Alexander Fleming Antibiotique SVT 1928

Recherche documentaire sur la découverte du 1er antibiotique

comprendre-la-decouverte-dalexander-fleming-antibiotique





resistance-aux-antibiotiques-article-ouest-france






Voici une animation à essayer


SCHEMA BILAN DU CHAPITRE

bilan-contamination-protection





Correction des exercices


Chronique sur Zénith FM résumant le chapitre 1 : je veux l’écouter !






questionPourtant parfois nous tombons malade et nous guérissons sans aller chez le médecin et sans prendre de médicament. Comment notre corps peut-il alors se défendre seul ?

REPONSES AU CHAPITRE SUIVANT :

chapitre 2 : LES RÉACTIONS IMMUNITAIRES



Evaluation du classeur :


L’approvisionnement des organes en dioxygène de l’air



Problème : comment fonctionne notre appareil respiratoire pour approvisionner en dioxygène nos organes ?


I – Le trajet de dioxygène : de l’air à l’appareil respiratoire


A/ L’air est une source de dioxygène

D’après nos observations, l’air est composé de plusieurs gaz :
– azote 78%
– dioxygène 21 %
– dioxyde de carbone 0.03 %
– vapeur d’eau (variable selon la température)

Bilan : l’air expiré contient moins de dioxygène que l’air inspiré : l’organisme prélève DONC du dioxygène lors de la respiration. La consommation de dioxygène augmente lors d’un effort.


B/ Le trajet du dioxygène


1) Observation d’un poumon de porc

a/ Observation macroscopique

TP fressure de porc Vidéo + photos des 5èmes

– couleur du poumon – Pourquoi ?
– comparer le coeur et le poumon (différences et points communs)
– souffler avec une paille dans le poumon – Que se passe-t-il ? Pourquoi ?
– comportement d’une partie du poumon et une partie du cœur dans l’eau



–> Le poumon de porc flotte dans l’eau, il y a libération de bulles dans l’eau. Ces bulles contiennent de l’air. DONC le poumon contient de l’air.

b/ Observation et dessin

– Prélèvement d’un bout de poumon et coupe

Aide pour le dessin : livre de SVT

Merci Apolline !



Bilan : le poumon est composé de petits sacs microscopiques. Ces sacs très nombreux sont appelées alvéoles pulmonaires.



2) L’appareil respiratoire humain

Compléter le schéma suivant (s’aider de l’écorché et des recherches documentaires)

appareil respiratoire humain SVT animation viasvt

– Mots clés à connaître :
trachée / bronche / bronchiole / alvéole pulmonaire

– Placer sur le schéma à l’aide de flèches les trajets de l’air inspiré et expiré

Une fois dans les alvéoles pulmonaires, comment l’air passe dans le sang ?


II – Le devenir de l’02 dans les alvéoles pulmonaires


A/ Le poumon : un organe d’échange

TP : observation microscopique du poumon humain

–> au niveau des poumons, le dioxygène de l’air passe dans le sang qui circule dans les très nombreux vaisseaux présents dans les poumons et jusqu’à la surface des alvéoles.


B/ Les alvéoles pulmonaires = surface d’échanges entre l’air et le sang

Livre p.71 question 2

– calculer la longueur totale des capillaires pour les 2 poumons
– calculer la surface d’échanges


alvéole pulmonaire schéma animation viasvt

cliquez ici pour l’animation


Bilan : au niveau des alvéoles pulmonaires, le dioxygène contenu dans les poumons passe dans les nombreux capillaires sanguins. Le sang est alors enrichi en dioxygène et appauvri en dioxyde de carbone. La paroi des alvéoles pulmonaires étant très fine et très vascularisée (= irriguée de sang) forme une surface d’échanges favorable au passage du dioxygène de l’air dans le sang.


Exercice pour réviser en ligne


III – Le renouvellement du dioxygène dans les alvéoles pulmonaires


A/ Observation des mouvements respiratoires

TP : mesure avec un mètre ruban du tour de la poitrine à l’inspiration et à l’expiration

Livre activité 2 p. 72-73


Quelles conséquences sur les alvéoles pulmonaires ? Qu’est ce qui provoque le mouvement de la cage thoracique ?


B/ Les mouvements d’air dans les poumons

Modélisation du fonctionnement de la cage thoracique




Quelles sont les limites de cette maquette ? exercice de réflexion






LOGICIEL PULMO : télécharger ici

Décrire en quelques lignes ce qui se passe à l’inspiration et à l’expiration.





CONCLUSION

Schéma bilan fonctionnel

cliquez ici



De la neige, pas de transports scolaires, et seulement 5 élèves de 5èmeE pour un cours… Voici leur chronique :


La respiration et notre santé

–> le tabagisme



Etudes des composants d’une cigarette


Le tabagisme passif par Genzouille

cancer du poumon respiration SVT


–> la pollution atmosphérique aux particules fines




–> l’asthme

vidéo asthme

nsa

Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique


–> correction des exercices



Chapitre suivant : LA DIGESTION DES ALIMENTS

chapitre 2 : Reproduction sexuée et diversité génétique

Comment les chromosomes transmettent l’information génétique ? Comment des frères et soeurs peuvent être unique avec un héritage génétique venant de mêmes parents ?

TP EXTRACTION D’ADN et MODÉLISATION DES ETATS DU CHROMOSOME


I – La transmission de l’information de cellule en cellule


A/ La multiplication des cellules



Observation au microscope de mitose dans les racines de jacinthe


–> document à légender :

–> schématiser deux multiplications cellulaires successives


B/ Évolution du matériel génétique au cours de la multiplication cellulaire

–> document à légender (4 parties à identifier)

évolution quantité ADN cellulaire SVT génétique

Cliquez pour accéder à l’animation :


animation multiplication cellulaire SVT génétique


Bilanb de la transmossion de l'information de cellule en cellule SVT génétique mitose interphase


La mitose en VIDEO c’est ici

Animation MITOSE


Animation mitose SVT collège lycée génétique


animation Transmission de l'information génétique multiplication cellulaire SVT



jeu mitose svt


II – La conservation du caryotype de l’espèce par la reproduction sexuée

A/ Les caryotypes d’un ovule et d’un spermatozoïde



livre p.56

–> complétez le tableau ci-dessus

BILAN : expliquez en quelques lignes ce qu’il se passe au niveau des organes reproducteurs (testicules et ovaires) lors de la formation des cellules reproductrices.


B/ La fécondation rétablit le nombre normal de chromosomes

fiche complétée en classe

Livre p.58-59

Répondre précisément dans le cours aux questions 1,2,3 et 4 p.59

En réunissant les 23 chromosomes du spermatozoïde et les 23 chromosomes de l’ovule, la fécondation réalise une cellule œuf avec 46 chromosomes.

DONC la reproduction SEXUÉE conserve le caryotype de l’espèce.

BONUS Pourquoi naît-on fille ou garçon ?

Répondre en quelques lignes avec un schéma

conséquences génétiques de la fécondation SVT


III – Les conséquences génétiques de la reproduction sexuée


A/ La répartition des chromosomes au cours de la formation des gamètes

TD avec deux caryotypes partiels d’un père et d’une mère : cherchons les possibilités

–> feuille bilan partie 1
FICHE BILAN

Lors de la formation des gamètes, la répartition des chromosomes s’effectue au HASARD pour chaque paire. Chaque gamète est donc GENETIQUEMENT UNIQUE (= première loterie).



Cliquez sur la vignette pour accéder à l’animation


B/ La rencontre au hasard lors de la fécondation



–> feuille bilan partie 2

La cellule-oeuf réunit au HASARD deux gamètes parmi les millions de gamètes différentes possibles (= seconde loterie).


CONCLUSION


La formation des gamètes et la fécondation permettent la création d’une cellule-oeuf qui sera à l’origine d’un nouvel individu ORIGINAL et génétiquement UNIQUE (2 LOTERIES).


LA REPRODUCTION SEXUEE aboutit à DES INDIVIDUS TOUS DIFFERENTS




———————————-


Correction des exercices

—————————————————————-

REVISIONS EVALUATION 3ème



LOGICIEL DE REVISION !

——————————-> indispensable




Télécharger le logiciel



CLASSEUR SVT 3ème


Ci-dessous barème notation classeur !




Félicitations pour vos pages d’illustrations !


Chronique Radio :


Unité et diversité des êtres humains – génétique… par vive-les-svt


animation mitose SVT clonage jeux


Mobilisation Téléthon

badge


Retour au programme des SVT en classe de 3ème


Rechercher sur le site

Bienvenue sur VivelesSVT

Lire les derniers articles

Vive les SVT

Les Sciences de la Vie et de la Terre au collège et au lycée. Découverte, actualité, cours, aide et soutien en ligne.


© Vivelessvt.com 2008-2019
Mentions légales

VivelesSVT.com est un site d'information pédagogique sur les SVT, Sciences de la Vie et de la Terre, dédié aux élèves de collège et de lycée. Découvrez chaque jour l'actualité des sciences, des fiches pour mieux comprendre, du soutien et de l'aide pour réussir ses cours, ses contrôles, ses devoirs et ses exposés.